12.9.19

Je n’ai plus envie d’écrire comme un écrivain. En ai-je jamais eu envie ? Ce n’est pas ce que je voulais dire. Je n’ai plus envie d’écrivain. J’ai envie d’écrire autrement. Comme un compositeur, par exemple. Traduire Feldman, ses masterclasses, est fascinant. Passionnant. Un réservoir incroyable d’idées, des idées qui n’ont que peu de rapport avec la littérature — Feldman parle de littérature, Kafka, Beckett, notamment —, mais ont d’autant plus de résonnance. Ne pas écrire comme un écrivain, c’est-à-dire ne pas se contenter de ses petits trucs, de ses tics, facilités, de tout ce que tu sais déjà faire (ou crois savoir faire). Regarder tout différemment. Écrire différemment. Entendre différemment le langage. C’est étonnant parce que c’est vague — confus, même —, mais je me comprends, ou du moins je sensce que je veux dire. Assez pour aujourd’hui.