comment 0

12.3.17

12.3.17

Le bonheur cool que promeuvent un nombre croissant de gourous post-modernes (moines bouddhistes nés en banlieue parisienne, paysans théoriques, philosophes en jogging, et autres charlatans globolocaux) prépare un monde effroyable dans lequel les individus hériteront ce qu’ils ont reçu du hasard de la naissance, apprendront à vivre avec, et puis c’est tout. S’accepter, ne pas causer de souffrance, méditer, vivre frugalement, ­tous ces bons sentiments répugnants jettent les fondements d’un monachisme laïc sans bière d’abbaye. Or, personne ne peut désirer cette léthargie horrible, à moins que le maintien de l’ordre du monde qui m’a fait tel que je suis m’ait favorisé au point de faire de moi un être parfait (ou que je puis tenir pour tel). Être heureux comme fin en soi revient à s’annuler dans une positivité molle qui fait frissonner de terreur souriante (dents blanches de couverture de magazine). Là même où la négativité s’avère en fait un puissant moteur de dépassement, d’affirmation, de transformation. Il faut puiser dans le malheur l’énergie cruelle de la destruction qui permet de surmonter ta condition pour devenir un autre que tu puisses regarder en face et apprécier à sa juste valeur. L’ambition de rendre le monde meilleur par cette morale cool est en fait à la hauteur de notre époque qui a oublié qu’on pouvait se transformer, se réinventer, notre époque qui se consume dans la fascination d’un réel toujours plus factice et relègue l’imaginaire dans l’univers frigide des séries télévisées.

Goûté avec un plaisir sincère la joie d’écrire assis en tailleur sur mon canapé.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.