comment 0

6.7.17

Pas grand-chose à écrire, même si je sais que ce n’est généralement pas ce qui empêche les écrivains d’écrire. Mais c’est vrai que je suis assez peu écrivain, en fait, au sens où j’ai des scrupules, par exemple. Aussi, le projet de l’histoire de la forêt est-il assez loin de moi en ce moment. C’est peut-être que je n’ai pas encore trouvé comment finir et que ce paradoxe me handicape un peu : le livre est déjà fini, mais il faut encore le finir. Alors je ne fais rien (entre deux volumes des araignées, c’est là que je me trouve même si j’aimerais bien me mettre tout de suite à la suite), ou presque, j’attends, je lis Dostoïevski, je viens de finir Crime et châtiment, où j’ai lu les plus belles pages peut-être que j’ai jamais lues de ma vie, la scène où Raskolnikov le meurtrier demande à Sonia la prostituée de lui lire un passage de la Bible et où elle lui lit l’épisode de la résurrection de Lazare, passage passablement émouvant, mais d’une ambiguïté radicale, qui travaille les oppositions entre le péché et le salut, l’humilité et la supériorité, la foi et le crime et crée une tension qui est en fait toute la tension du roman, la tension entre la vie et la mort, enfin, entre la vie et la mort, non, il n’y a pas d’entre la vie et la mort, mais bien plutôt un ensemble de processus qui comprend la vie et la mort et que parcourt Raskolnikov dans son délire fiévreux qu’accentue la canicule, tout est à deux fins dans le roman, comme les preuves justement contre Raskolnikov qui peuvent aussi tourner en sa faveur, tout peut tourner tout le temps et, de fait, il me semble que tout tourne tout le temps dans le délire de l’assassin qui sait ce qu’il va advenir de lui, qui sait donc qu’il s’est trompé, mais doit encore souffrir intensément insensément avant de se rendre enfin à l’amour. — Qu’il faut être fort pour faire d’autant de misère un roman édifiant. — À présent, Les frères Karamazov.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.