comment 0

8.9.17

8+9=17

lundi matin
tu te demandes
par où commencer
par effacer les traces
ou contempler les affres
les havres de paix
couverts de galets
les havres de paix
couverts de galets
havre de paix
tu peux toujours crever
havre de paix
tu peux toujours crever

Du moins, c’est ce que le mauvais poème que j’ai écrit cet après-midi laisse entendre.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.