comment 0

8.10.17

placard

J’écris pour…, je crois que c’est avec ce genre de phrases que les écrivains signent leur arrêt de mort. Si l’on écrit pour quelque chose, à quoi bon écrire ? Si tu sais déjà ce que tu vas écrire, tu ne fais rien que communiquer, faire passer un message. Autant dire que tu ne fais rien.

Enrhumé — impression que des nains ivres dansent la polka sous mon crâne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.