4.11.17

L’ironie n’est pas purement négative ; il faut la concevoir, au contraire, comme une arme d’auto-défense — contre les agressions du monde, la violence des assauts conjugués des experts et de leur jargon, des bavards, des directeurs de conscience en tout genre, des apôtres du meilleur des mondes à venir — et un instrument d’hygiène personnelle. Mais si elle détruit effectivement, elle ne paralyse pas nécessairement ni n’annule toute possibilité de découvrir un contenu positif. Simplement, ce contenu positif (cette raison de vivre, ce sens de l’existence) n’est pas délivré de façon naïve, il subit l’épreuve de l’ironie. Il nous semble que nous nous en éloignons, mais c’est en fait la seule façon pour nous d’y parvenir.

IMG_0170.jpg