14.12.17

Il faut bien commencer quelque part. Un endroit un moment. Qui deviendront précis parce qu’ils auront été au début.

Ce sera n’importe quoi. Une lueur, une illumination, un coup de soleil, une éclaircie un jour de pluie, l’éclat d’un bloc lumineux où seront écrits les mots issue de secours, l’incendie d’une plateforme pétrolière, du néon qui grésillera sans la moindre signification. Un poème sans paroles, des cartons insensés, cent fois rien pas zéro perdu dans les pensées.

Se perdre dans ses pensées, justement. Non pour y découvrir quelque vérité sur soi-même (— Qu’est-ce que la vérité ? demanda un jour Ponce Pilate à Jésus), mais sans doute parce que c’est là le seul endroit où trouver quoi que soit — ton petit pays des possibles à toi.

IMG_3255