effet du soleil

Lumière chaude mortelle
quasi
elle croît
au loin les collines
sèches vertes
effet du soleil
couleur de la pierre
parlent du ciel
qu’elles pénètrent
d’une géométrie des couleurs
du visible derechef
de la pointe qui se détache
sommet
quelque chose est montré
un endroit peut-être
que je ne sais pas encore discerné
situé
mais dont le possible me hante
déjà
pas un mystère à percer
mieux
des propriétés à inventer
annuler l’ex
faire quelque forme chromatique
qui n’a pas encore eu lieu
qui ne m’attend même pas —
elle n’a pas besoin de moi —
mais pour laquelle en partie
je suis là je suis né.

L’air danse
oiseaux qui tournent
(cercle circulaire).

IMG_20200504_135718

Déclameur : ce texte est un extrait d’un ensemble plus long, un poème intitulé couleurs primaires (et partout c’est la guerre) toujours en cours d’écriture.