comment 0

25.4.17

Dans le rêve que j’ai fait cette nuit un peu avant de me réveiller, je me rendais chez une sorte de charcutier-traiteur, où l’on me donnait quelque chose que je savais être avarié, mais que j’acceptais quand même, notamment parce qu’on me disait que c’était pour goûter. En rentrant à la maison, évidemment, je ne goûtai pas et jetai tout à la poubelle : ce que j’avais acheté, et qui était sans doute avarié aussi, pensai-je, tout comme ce dont on m’avait fait le cadeau. — Il y a deux lectures, au moins, je suppose qu’il y en a plus, mais moi, je suis enclin à en faire deux, deux lectures possibles de ce rêve : une lecture littérale et une lecture métaphorique. Dans la lecture littérale, je suis en train de devenir végétarien, ou quelque chose de ce genre, et c’est vrai que je répugne de plus en plus à manger de la viande, ce qui est sans doute l’effet du lavage médiatique de cerveau dont les populations occidentales font l’objet, donc moi aussi, tout comme le résultat d’une interrogation éthique plus ou moins digne de ce nom, mais qui n’est pas dépourvue de raisons. Dans la lecture métaphorique, il s’agit d’une réponse à la situation politique du pays, réponse que, de mon point de vue, j’ai donné il y a quinze ans (déjà), en cessant de voter et dont je ne peux rien faire si ce n’est constater que depuis quinze ans, non, rien n’a changé, enfin, rien n’a changé, ce n’est pas vrai, non, bien sûr que la situation a changé en ce sens qu’elle est pire qu’il y a quinze ans et que la seule solution, désormais, c’est de tout jeter à la poubelle parce que tout est avarié ; il faut manger autre chose, il faut passer à autre chose, mais la majorité n’y est pas prête qui continue d’aller voter comme si quelque chose de nouveau pouvait bien sortir de ces urnes-là. Remarque bien que je ne blâme pas toutes les urnes, tout comme dans mon rêve, je ne fais pas la grève de la faim, ce sont ces urnes-là qui posent problème, ce sont elles qu’il faut changer.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.