comment 0

18.6.17

Je sais que je ne vois qu’une toute petite partie de l’iceberg irlandais (enfin, même pas, moins, dublinois), mais c’est un sentiment délicieux de ne pas avoir l’impression d’être cerné en permanence par des militaires armés, de ne pas être constamment contrôlé, de ne pas être tout le temps fouillé, scanné, dès que tu entres quelque part. Pourtant, on ne peut pas dire que l’Irlande n’a pas connu ce qu’on appelle le terrorisme. Je sais aussi qu’il y aura toujours des gens très intelligents et très puissants pour expliquer que c’est un mal nécessaire, mais nécessaire à quoi ? Au Monoprix de Montparnasse, haut lieu du terrorisme international, après que tu as posé 30 secondes ton tote bag, quand tu te retournes, tu trouves un vieux franchouillard en train de donner des petits coups de pied dedans, et quand il voit que tu le vois, il te dit qu’on n’est jamais assez prudent, non, mais, parfois, on est trop con, telle fut la réponse que je lui fis sans le faire changer d’état d’esprit, je n’en doute pas un seul instant. Parce que c’est ça que la peur introduit dans les esprits, le soupçon permanent, les périmètres bloqués dès que quelqu’un part pisser sans son sac à dos. Évidemment, je n’ai rien vu de Dublin, mais ici, il arrive que des inconnus te sourient pour ne pas te demander de l’argent, mais après avoir ramassé le doudou que ta fille a fait tomber et pour te le rendre. Ce sur quoi, ils ajoutent my pleasure. Mentalité de provincial, assurément. — Nécessaire à quoi ? Je n’ai pas répondu à la question. Parce que je ne sais pas quoi répondre. Je pourrais dire à rien, mais en fait, bien sûr que si, c’est nécessaire au maintien d’un État fort, qui place le pouvoir aux mains d’un homme puissant, charismatique, et peu importe que sa puissance et son charisme ne soient que des éléments de propagande parmi d’autres ; qui te demande ton avis ? L’indexation de la France sur Paris, la tendance sociale à la baisse constante (ne parlons plus de libéralisme, de grâce, l’idéologie économiste qui a cours en ce début de xxie siècle n’a rien à voir avec le libéralisme), la politique sécuritaire sont en train de fabriquer une société violente et violemment hiérarchisée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.