comment 0

12.12.17

Passé la journée d’hier à l’hôpital, pour accompagner mon père. Activité, ou plutôt absence d’activité, qui peut fournir matière à penser : pas sur le sens de l’existence, mais sur l’emploi du temps. En fait, comme il s’agissait principalement de ne rien faire, d’être là, d’attendre, j’ai pu travailler, et le temps étant tellement vide, le lieu (une clinique) tellement sinistre, j’ai relu 85 pages des araignées, ce qui est un bon rythme. Aujourd’hui, je n’ai pas fait autant.

Quelque neuf heures de clinique privée, neuf heures trente – dix-huit heures trente ; les lieux où l’on soigne doivent-ils nécessairement avoir l’air vieux, vétuste, sinistre ? S’ils ne l’étaient pas, guérirait-on moins bien ? L’un n’ayant probablement pas grand-chose à voir avec l’autre, il doit y avoir un choix, un désir d’anesthésier les sens en plus des corps. Chirurgie ambulatoire de la sensibilité.

Nous avons moins besoin de construire des fondations consacrées à l’art contemporain financées par des milliardaires qui blanchissent l’argent de leur fortune que d’esthésier les lieux où nous naissons, grandissons, apprenons, habitons, guérissons, mourrons.

Moins d’art contemporain, plus d’esthétique.

Quasidentité. Tu peux regretter que tout le monde fasse comme toi ou bien tu peux déplorer que tu fasses comme tout le monde puisque c’est le même problème. Mais ce n’est pas la même solution.

IMG_6941.JPG

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.