comment 0

14.3.18

Les histoires américaines sont devenues universelles. Et si moi, elles ne me parlent pas, est-ce que je suis trop particulier ? Ou est-ce que les récits universels signent toujours de nouveau la mort de l’âme ?

Bien sûr, l’âme en tant que chose n’est guère plus qu’un élément du folklore de la science-fiction, mais on peut aussi l’entendre comme l’idée d’une signification singulière, qui ne joue pas la grande échelle — les récits universels sont fondamentalement vagues, ils peuvent dire tout et n’importe quoi, puisqu’il faut que le plus grand nombre s’y retrouve —, mais l’échelle microscopique d’un individu qui se met à parler et ne s’arrête plus.

Un individu commence à faire usage du langage et plus rien ni personne ne peut l’arrêter. C’est la fin du monde. C’est le commencement du monde.

Pourtant, la lumière qui illumine Marseille me parle. Mais ce n’est pas un récit. N’est-ce pas un récit ? N’est-ce pas au contraire le début de tout récit : une question se pose et une atmosphère l’éclaire sous un jour nouveau ?

La lumière de la Méditerranée à la fin de l’hiver, quand le ciel est bleu pur ou quasi, a quelque chose de la vérité ; une vérité qui ne serait pas une réponse à une question, mais un nouvel univers pour toutes les questions qui nous hantent, nous habitent, font que nous ne désespérons pas, que nous sommes encore en vie.

Deux jours et puis le ciel s’est couvert. Est-ce la lumière qui importe tant ? Ou bien sa possibilité ? Qu’elle soit strictement possible ne me suffirait pas, mais qu’elle le soit dessine un horizon vivable.

33 pages de poèmes dans le carnet gris aujourd’hui.

IMG_0632.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.