comment 0

9.4.18

Quand est-ce qu’être un connard réactionnaire est devenu socialement désirable ? Quand est-ce que mener une politique conduisant à moins de libertés et moins de justice pour les individus est devenu synonyme de progrès ? Jamais ? Sans doute. Car, un peu comme dans ces délicats paradoxes sorites (quand y a-t-il tas de sable ?), tu ne sais pas quand le changement a eu lieu parce qu’il n’a pas eu lieu d’un coup (il n’est pas possible d’identifier un moment quand et, d’ailleurs, peut-être que ce moment quand n’existe même pas), mais résulte d’un glissement historique. La moindre des causes de ce glissement progressif n’étant certes pas le vieillissement des populations occidentales.

Daphné n’aime pas faire la sieste à la crèche. Quand je lui pose la question — Pourquoi est-ce que tu n’aimes pas faire la sieste à la crèche ? — elle me répond qu’il y a trop de copains.

Les arguments rationnels s’épuisent vite, surtout quand on ne cultive plus la raison (quand on ne cultive plus rien, de fait, que « La Culture »). Il faudrait plus justement faire sentir. Mais comment faire sentir un peuple dont on traque et détruit patiemment la moindre trace de sens esthétique ?

Avec quoi tu crois que tu sens ? Ton poste de télévision ?

Tous ne sommes pas des animaux grégaires. Et non.

IMG_4020.JPG

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.