comment 0

19.11.18

Je suis une minorité de un.

Ce matin, au moment même où je m’apprêtais à m’agacer parce que je ne me souvenais pas des rêves que j’étais censé pourtant avoir faits la nuit durant, et à intervalles réguliers, je me suis souvenu d’un rêve ou de deux, je ne sais pas, je suis tenté de dire que ce n’était qu’un seul rêve alors qu’il est tout aussi probable que ce soient en fait deux rêves, rêve ou deux qui se déroulaient dans une ville qui était Barcelone mais n’était pas Barcelone. En me souvenant de ce détail, je me suis senti heureux de m’être souvenu de ce rêve ou deux parce qu’il n’y a bien que dans un rêve ou deux ou plus que l’on peut se trouver dans une ville et ne pas se trouver dans cette où l’on se trouve en même temps. C’est la logique du rêve d’embrasser la contradiction, ce à quoi nous nous refusons toujours la veille durant alors que nous aurions tant besoin de savoir embrasser les contradictions ; elles sont permanentes, partout, et nous les refusons, nous les rejetons sans cesse et par là même — comment pourrait-il en être autrement ? — par là même pensons de travers. Je ne me suis pas levé du lit, tout d’abord, j’ai suivi les conseils qu’un site de lucid dreaming m’avait donnés la semaine précédente, je suis resté allongé dans la position où je me trouvais au moment où je me suis souvenu que j’avais rêvé et je me suis fait à moi-même le récit de mon rêve. Ensuite, j’ai consigné ce récit de rêve par écrit dans le carnet onirique que je conserve à cet effet à côté du lit, dans le lit même tout d’abord, et puis aux toilettes enfermé parce qu’il n’est pas toujours évident de se concentrer quand Daphné est dans les environs (laptop hors d’usage sur les genoux en guise de table, carnet et roller, yeux à moitié fermés). Ces rêves, me suis-je dit, ou les rêves, je ne sais plus si je me suis dit ces rêves ou les rêves, je crois que c’était les rêves, les rêves, il ne s’agit peut-être pas tant de les analyser (généralement, l’analyse n’est pas difficile à faire en transferts, déplacements, etc.) que de comprendre ce que toi seul peux dire au sujet de toi-même et que, par suite, toi seul peux comprendre.

Est-ce que tout le monde est une minorité de un ?

IMG_20181119_172950.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.