comment 0

21.11.18

Est-ce qu’il restera quelque chose de toi ? C’est une question à la fois inquiétante et stupide. Pour qu’il reste quelque chose de toi, ne faudrait-il pas qu’il y ait déjà quelque chose ? Mais quoi ? Quelque chose, ce peut être le succès. Oui, par exemple. Mais combien de succès ont complètement disparu avec le temps, tant et si bien qu’ils n’en restent rien, qu’un petit nombre de traces de plus en plus illisibles ? Quelque chose qui survive à la mort. Absolument. Sauf que ce n’est pas le mort qui choisit ce qu’il restera de lui. Il n’est pas son propre vampire. Ce sont les nécrophages qui se chargent de son cas. Non vraiment, cette question est stupide. Pourquoi s’inquiéter de quelque chose qui ne viendra qu’après toi ?

Et puis, nous sommes tous morts, depuis longtemps.

Il n’y a rien sous la surface parce qu’il n’y pas de surface.

À part ça, je n’ai pas grand-chose à dire. Est-ce que cette quasi absence m’angoisse ? Je ne sais pas. Quasi ?

IMG_20181118_133331.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.