comment 0

26.1.19

N’attends pas que quelqu’un fasse quelque chose à ta place. Fais-le.

S’il y a quelque chose à retenir (pas une leçon, mais de l’ordre de l’apprentissage), n’est-ce pas cela ? D’où tous ces vampires, qui se jettent sur le moindre mouvement. Ils ont attendu, tu sais, attendu si longtemps que quelqu’un fasse quelque chose.

« J’ai commencé à écrire en 1968-1969, raconte Emmanuel Hocquard dans un entretien de 1992. J’ai envoyé mes manuscrits à un certain nombre d’éditeurs dont Seuil, Gallimard, Laffont ; les réponses ont été les réponses que tous reçoivent : vous êtes tout à fait extraordinaire, mais vous n’entrez pas dans le cadre de nos publications. Je ne me suis pas démonté pour autant et avec Raquel on a décidé que, bon, on allait faire notre propre maison d’édition, mais pas pour me publier moi, pour publier les gens qui nous intéressaient.
À cette époque-là, nous vivions à Nice. On décide de laisser tomber Nice et tout ça parce qu’on ne pouvait pas imaginer faire une maison sérieuse d’édition en Provence à cette époque-là. Ce n’est plus la même chose maintenant. C’était tout au début des années 1970. Maintenant en France tu peux faire une maison d’édition à Tourcoing ou à Menton, c’est pareil. À l’époque, il fallait que ce soit à Paris, c’était impossible de la faire en province, il n’y avait pas la décentralisation, il n’y avait pas la circulation des idées, des gens, etc. On arrive à Paris et je dis à Raquel : « Écoute, personne ne veut me publier, je me publie ». On me publie. Eh bien, j’ai décidé que le premier livre d’Orange Export serait un livre d’Emmanuel Hocquard. »

Tout faire soi-même. Avec tes mains à toi. Ne laisser personne faire les choses à la place. N’arrive-t-il pas toujours un moment où c’est à ça que tu dois revenir ? — Ne pas être un industriel. Tout le contraire.

Fascinante lumière ce matin. Vagues qui se fracassent sur la jetée. Pluie de mer sur le corps du marcheur. Quelle autre vie que celle-ci ?

IMG_20190126_142637__01.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.