comment 0

XXXIX.

Les dieux sont des super-héros dégénérés
rêves débiles dès la nuit tombée
appartements noirs et baignoires en inox
corps alanguis affalés qui sait dedans
l’humanité atteint à la demi-divinité devant un poste de télé
vision
qui niera tous les faits faux vrais pseudo quelle importance
terres inconnues où la dernière icône à la mode vient vendre sa camelote comme un escroc sur la place du marché
tyrannie de l’utopie vouloir que tout change
sauf que tout a toujours changé tout le temps
depuis la nuit des temps et même avant
alors quoi ?
quoi ?
je ne sais pas
moi
rien peut-être
considérer l’impossibilité de se taire et tout ce qu’il s’ensuit
le bavardage ontologique contre lequel on ne peut rien parce qu’on ajoute toujours du langage à du langage et plus de langage à plus de langage et que cela dure depuis la nuit des temps et même avant cela n’a pas de fin
un chant dans une langue étrangère
ouzo morphine et haschisch dit la voix de la femme
une ville comme un détroit entre l’orient et l’occident
un jour la ville brûle
et puis c’est tout
l’histoire est une catastrophe qu’on ne peut pas éviter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.