comment 0

29.7.19

Pourquoi est-ce que je prends des notes depuis 3 jours sur cette feuille blanche verso Zero Day au lieu d’écrire dans l’un des carnets ou cahiers que j’ai pris avec moi pour écrire dedans, et que j’aime ? Est-ce une forme de métafétichisme, un fétichisme pour en finir avec le fétichisme ? Je ne sais pas. Je ne crois pas, mais je ne sais pas. Sur cette feuille, aujourd’hui, j’ai écrit trois paragraphes. Deux paragraphes tiennent en une phrase et ne sont pas destinés au journal, ou alors un seul, uniquement, je ne sais pas encore. Le troisième paragraphe, le premier si on lit la feuille de haut en bas, c’est-à-dire dans l’ordre chronologique, celui-ci est un peu plus long, de quelques lignes, où l’on peut lire ceci (je transcris sans récrire) : Me débarrasser de mes tics de langage. Oui, mais pour quoi faire ? À moins que mes tics de langage, j’estime qu’ils ne sont pas moi, mais quelque chose en trop, comme des espèces de parasites qui me font désécrire ou mésécrire ? Ensuite, je suis allé courir. 5 Km à 5:09 Min/km pour une durée de 25:48, me dit le registre des courses. Bien. Si je ne me suis pas senti mieux après qu’avant, je ne me sentais pas mal avant, je me suis senti bien après. Sauf que je n’avais pas répondu aux questions que je m’étais posées. Mais ce n’est pas ici qu’il faut que je réponde à ces questions, ce n’est pas le lieu de le faire, parce que ce n’est pour ainsi dire pas une question théorique, mais une question pratique : il m’importe moins de répondre à la question de savoir s’il faut ou non et comment me débarrasser de mes tics de langage que de trouver un moyen de me débarrasser de mes tics de langage afin de ne plus mésécrire mais de mieuxécrire, à supposer (bien sûr) que tout ce à quoi je pense quand je parle de tics de langage soit bien des tics de langage et qu’il n’y ait pas des formules logiques et d’autres qu’il faudrait au contraire éliminer parce qu’elles ne sont pas logiques mais simplement affectées, phrases de poseur, beauparler, et donc l’enjeu, c’est : dans ce tas de langage, qu’est-ce qui est bon et qu’est-ce qui est mauvais ? Non qu’il faille mettre un grand coup de pied dans le tas, non, mais il faut bien faire quelque chose. Écrire est une pratique.

Je ne compte pas mes cheveux blancs.
(C’est le deuxième paragraphe sur la feuille verso.)

IMG_20190729_131858.jpg

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.