comment 0

12.11.19

Quel espace chaque individu peut-il habiter ? Quelques mètres cubes tout au plus, le reste venant  par surcroît, comme l’horizon que l’on peut contempler, depuis son balcon par exemple, si l’on a un peu de chance ou de malchance, je ne sais pas, tout dépend du point de vue d’où on aborde la chose. Habiter le monde semble impossible. L’univers, oui. C’est si grand l’univers que l’habiter ne pose pas de problèmes, une petite angoisse, de temps en temps, peut-être, mais à vrai dire l’infini n’est pas quelque chose qu’on puisse se représenter, dont on puisse se faire une idée, et grand n’est guère plus qu’une façon de parler un peu vague, qui tient son objet en sous-estime. Mais le monde, lui, est inhabitable. Pas possible d’y résider. Tous les jours, ton esprit est occupé par ce qu’il se passe ici, sous ton nez, et ce qu’il se passe là-bas, à l’autre bout du monde, à cet autre bout du monde et puis à un autre bout du monde, et puis un autre, et au milieu du monde, et environ à mi-chemin entre le milieu du monde et le bout du monde, à mi-chemin entre ici et très loin, de tous les côtés. C’est insensé. Alors que rien que l’odeur que le nouveau voisin de palier dégage quand on dirait qu’il invite un pote à déjeuner et qu’à deux ils ne sont pas capables de se faire cuire quelque chose à manger sans le faire brûler, rien que cela suffirait déjà à occuper une bonne partie des pensées pendant une bonne partie de la journée (à commencer par cette question décisive même si elle n’a l’air de rien : pourquoi de tels individus existent-ils ? ou encore : pourquoi d’autres individus existent-ils ?). Mais non, ce n’est pas tout, ça ne s’arrête pas là, il y a encore la guerre, les incendies, les violences, les putschs, les changements de régime, les réfugiés, les terroristes, les manifestations, les élections, les rencontres sportives, les commémorations, les projections. Car, non seulement il faut vivre dans le monde présent, mais dans le monde passé et dans le monde futur, non seulement il te faut vivre dans ce monde-ci, qui vaut ce qu’il vaut, et par là, j’entends pas grand-chose, mais il te faut encore te préparer chaque jour à sauver la planète et, chaque jour encore, et ce alors même qu’il est parfois très compliqué de sortir de son lit, commémorer quelque chose qui s’est passé il y a n ou n+100 ou n+1000 années et, non seulement le commémorer, ou à défaut de cérémonie officielle, avoir une pensée pour, non seulement le commémorer ou avoir une pensée pour cet événement, mais en plus te confronter avec ce que tout le monde pense de cet événement et d’un autre et un autre. Tu vis maintenant et avant et après (pense à l’expression qui semble avoir du sens mais est en réalité tout à fait incompréhensible « en 2050 »). Et dans un écoulement diluvien de langage. Parce que le monde n’est pas simplement habité par des gens qui existent, il est habité par des gens qui pensent et disposent désormais de moyens surpuissants de diffuser cette pensée aux quatre coins du globe, quoi que ce cela veuille dire au juste, instantanément. Cette idée inconcevable pour quiconque habitait la Terre il n’y a ne serait-ce que cent ans n’a pas conduit les habitants du monde à faire un usage parcimonieux et réfléchi de cette technologie surpuissante, mais à en faire un usage excessif et irréfléchi, au contraire, les poussant à s’exclamer chaque fois qu’il se passe quelque chose quelque part, que ce soit sous leur nez ou à l’autre bout du monde, maintenant ou le même jour mais il y a très longtemps ou un autre jour qui ne viendra peut-être pas dans très longtemps, cris pour un match de foot un prix littéraire un concert de pop un accident nucléaire une élection présidentielle une tasse de café l’apocalypse, ce qui plonge l’humanité dans une surexcitation totale et effrayante, un tintamarre permanent et effroyable, qui rend le monde inhabitable.

IMG_20191112_161056.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.