fantômes zélés

Fantômes zélés
mal à l’aise étants
dans le monde
préfabriqué
comme les maisons qu’ils habitent
et que le grand architecte
produit en série
semblable au semblable
n’est-ce pas ainsi
qu’on s’assemble ?
je fixe ce point rouge que
j’invente
il chante peut être jaune
ou bien ozone bleu
s’il change moi avec
sans chercher à être comme lui
je change aussi.

Essaie d’aller là
où l’on ne t’attend pas
puisque partout ailleurs
partout c’est la
guerre.

IMG_20200415_171818

Déclameur : ce texte est un extrait d’un ensemble plus long, un poème intitulé couleurs primaires (et partout c’est la guerre) toujours en cours d’écriture.