questions d’équilibres

Comment fait-on pour exister ?
c’est-à-dire :
comment fait-on pour ne pas exister ?
je contemple les zones creuses
les pulsions obèses
et me demande
qui restera là
comme moi
sans mot à dire
sans lieu où aller
méduse au carré
à faire le tour
haletant
de la nécessité.

Trop de pierres
pas assez de pierres.
Trop de poèmes
pas assez de poèmes.
Trop de langage
pas assez de langage.
Trop de bruit
pas assez de bruit.
Questions d’équilibres
à trouver
où tout faire
basculer.

IMG_20200425_130906

Déclameur : ce texte est un extrait d’un ensemble plus long, un poème intitulé couleurs primaires (et partout c’est la guerre) toujours en cours d’écriture.