paix relative

Paix relative
dont on capte les signes
extérieurs
en faisant semblant
un peu
en oubliant
un peu
notre misère grande
en suivant du regard
par exemple
un oiseau dans le ciel
où va-t-il
cependant que je demeure là
enfermé
sous peine de me voir
emprisonné ?
je rêve encore parfois
et au réveil je me demande
qui était cet être
libre de ses mouvements
un fantôme probablement
un spectre insolent
qui s’est moqué de moi.

Toute paix :
relative à la guerre.

IMG_20200426_170334__01

Déclameur : ce texte est un extrait d’un ensemble plus long, un poème intitulé couleurs primaires (et partout c’est la guerre) toujours en cours d’écriture.