lave

Est-ce que tout a changé
ou n’est-ce que ce que
en nous
on a impugné comme toutes
les similivérités
les mensonges les ordres
les injonctions à la discipline
l’obéissance l’obsolescence ?
et puis qu’attendre du temps
sinon qu’il passe ?
avant et après modalités ambidextres
de la succession
rien ne revient mais rien ne disparaît
c’est le même feu qui coule
lave
incendie l’iris incandescent
sens contre sens
guerre au contresens
giclées de foutre
traînées de doute
j’apprends à lire dans le ciel
quand il suce les nuages
que le vent chasse
dehors les chiens aboient
domestiques et les maîtres
s’évertuent à faire des phrases
impossible langage
quand nulle passion ne brûle.

IMG_20200507_172658

Déclameur : ce texte est un extrait d’un ensemble plus long, un poème intitulé couleurs primaires (et partout c’est la guerre) toujours en cours d’écriture.