retarde

Retarde délaie
rumine et pars
cherche la rime infime
infra crépusculaire
matière des corpuscules
ils avancent dans le noir
rougeoie colore-toi
blême où vas-tu ?
ne singe pas
ne fais pas signe ni société ni peuple ni rien
sois
quelque chose ou
rien
nul ne va jamais si loin que ça
ici ou là
façon de faire semblant de faire à sa façon
quand nenni
turbulences plutôt
perturbations plutôt
quête insensée mendiant policé
à force de prétendre nous avons oublié
d’entendre la voix
vent dans les feuilles de l’arbre
mouvements des animaux
oiseaux
pas de destin
ne crois pas cela non
pas de destin —
attention.

Éclairs dans le ciel
tout brille certes
mais tout a déjà brûlé.

Déclameur : ce texte est un extrait d’un ensemble plus long, un poème intitulé couleurs primaires (et partout c’est la guerre) toujours en cours d’écriture.