abjects objets

Abjects objets
aux rites arides
pas d’air entre nos rythmes
frénésie du dispositif
pas de mer entre nos récifs
même les os sonnent creux
peureux
tout coule
je fixe un point blanc
un peu trop longtemps
et j’oublie
je revis
est-ce que je peux faire semblant
que je suis là
que je participe
et m’absenter
en revanche de cette réalité
bonne qu’à me haïr
et la détester en réponse
est-ce que je peux m’absenter
derrière le cache
des apparences
donner le change
à qui le veut
et trouver ailleurs
une ombre de paix ?

Déclameur : ce texte est un extrait d’un ensemble plus long, un poème intitulé couleurs primaires (et partout c’est la guerre) toujours en cours d’écriture.