Thot graphomane (carnet noir) : espace entre les lignes

Espace entre les lignes
où respirer
faut-il préférer le blanc
à la face du monde ?
il y a toujours quelque chose 
qui efface
traces sublimes de l’avenir
panorama d’où admirer
ce qui n’est pas encore arrivé
joie de n’être pas ni moi
ni un autre
ailleurs infini
je le vois dans les regards jetés
par les miroirs
l’admirable c’est cette cruauté
reflets dans l’œil
paupières mi-closes
je m’interroge sur le sens de l’expression
et de fatigue
— et qui en doute ? —
les ferme toutes.