Thot graphomane (carnet noir) : arrière-goût d’où le monde

Arrière-goût d’où le monde
tel un souvenir un peu brumeux
voici la vie voici ce qui nous ressemble
les images vieillissent et les pages sont jaunes
on croit que c’est le temps qui passe
— l’âge nomme —
mais non
on perd de vue le large
s’attache au rivage blême
que la rive est triste pour qui s’y ancre
une dernière fois
voici la vie voici la distance
pas de place pour la nostalgie
ruines de temples impies
demain on fêtera quelque chose mais quoi ?
voici le monde — infini
et pourtant rien
que des limites
force de lois si faibles
et nous ployons pourtant
trop de poids
demain on fêtera quelque chose
mais quoi ?