Thot graphomane (carnet noir) : plus tard le soleil

Plus tard le soleil
ce jaune déjà un peu citron
de la lumière
j’ai oublié le paysage pour traverser
le pays
itinéraire de la terre à la mer
en longeant la prison
des femmes voiles sortent
je les entends parler une langue
qui ressemble à la mienne
et pourtant me semble rester
étrangère
comment franchir cette ultime rive
entre les êtres ?
le faut-il seulement ?
je voudrais comprendre parfois
mais d’autres pas
donc je marche
pour éviter de parler
et plongeant vers la mer
je n’entends plus
le langage
pas même le bruit des vagues
mais une inspiration
grande
oracle de vent
le son que mes pas font
quand ils avancent sur la pierre
il me semble que je garde
des images de tout pour ne plus jamais 
les regarder
mais je n’écris pas pour oublier
et pour quoi alors ?
pour chercher encor.