Thot graphomane (carnet noir) : le vent camoufle mal le bruit

Le vent camoufle mal le bruit
du mensonge
nous avons désappris à dire
la vérité
ne nous restent que nos yeux
secs et pas de larmes
pour pleurer
lumières pâles là-bas
j’aimerais savoir dire où
mais il ne fait pas assez froid
la musique souffre de notre manque
d’ardeur des satisfactions faciles
des mélodies débiles
(faibles)
il vaudrait mieux passer sa vie
— je crois — à chercher
la prochaine note avec les doigts
les yeux rivés sur rien
et les oreilles ourlées
à la tâche :
patience.