comment 0

26.8.22

Mot aimable reçu hier qui me dit espérer que je continue « dans cette voix singulière. » (À propos d’Habitacles.) Ce n’est pas que je coure après les éloges — si c’était le cas, il y a longtemps que j’aurai cessé d’écrire —, mais savoir (et non pas « avoir le sentiment de », comme je l’ai tout d’abord écrit), savoir que je n’écris pas tout à fait dans le vide est inestimable. Tôt ce matin (je calcule mon heure de départ en fonction de l’ouverture du jardin), je vais courir. Tôt, parce que les voisins du dessus sont rentrés complètement bourrés vers cinq heures du matin. Une fille notamment avait l’air particulièrement excitée. Elle n’arrêtait pas de répéter : « Mon mec a 25 ans » (ou « 27 », ça dépendait des fois). Ça avait l’air important pour elle, cette histoire d’âge. J’en ai déduit qu’elle était plus vieille que lui et que la différence d’âge devait l’exciter sexuellement. Ensuite, après avoir hurlé quelques minutes dans l’appartement — j’ai tout d’abord cru à une dispute, et j’ai dit à Nelly (pour le bruit anticipé) : « Et dire qu’après, en plus, ils vont baiser… » (mais non) — ils ont redescendu les quatre étages en traînant lamentablement une valise. La fille gueulait : « Elle est niquée, je te dis qu’elle est niquée ! » (Décidément, elle avait envie.) Jusque là, ça allait, mais le coup de la valise a réveillé Daphné. Qui s’est levée en se plaignant de son ton inimitable (et parfois très agaçant) : « Non mais, vous vous imaginez que je peux arriver à dormir avec le vacarme que vous faites ! » Ensuite, je les ai observés par la fenêtre. La fille faisait des mouvements absurdes, comme une sorte de gymnastique dégingandée, tout en criant : « Mon mec a 25 ans ! », ou « J’ai envie de “ken” ! ». Parfois, elle se frottait au mec (c’étaient deux filles et un mec) qui n’avait pas l’air plus intéressé que ça. Quand elle m’a vu les observer, la fille a dit : « Il y a des gens qui nous regardent », mais le mec et l’autre fille n’avaient pas l’air plus concernés que ça (je pense que ce sont eux mes voisins, la valise était à elle, qui devait aller quelque part), et alors Daphné aussi a voulu regarder par la fenêtre. Une fois éveillée, elle était hilare. Quand ils sont enfin montés dans la voiture qui venait les chercher (pendant tout le temps qu’ils ont passé à attendre, le couple avait les yeux rivés sur leurs téléphones, qui m’ont paru très gros, vraiment énormes, en fait, et la fille faisait l’imbécile dans une robe trop habillée pour, mais pour quoi ?), je me suis occupé des piqûres de moustique de Daphné (désinfectant et crème plus câlins qu’efficaces) et je l’ai recouchée. Étonnamment, elle s’est endormie rapidement. Je me suis recouché moi aussi, mais sans l’intention de dormir (j’ai un peu essayé sans y croire), simplement pour attendre que ce soit l’heure d’aller courir. Ce n’est que plus tard dans l’après-midi que j’ai ressenti une certaine fatigue alors que je lisais le livre que j’étais allé acheter dans la matinée sur « L’origine du monde » de Courbet. Je crois que je suis un monstre parce que, hier, après avoir lu un article dans Le Monde où était relatée l’action menée par L214 pour dénoncer les conditions indignes d’un élevage de lapins, j’ai eu envie de manger du lapin. Que je vais cuisiner tout à l’heure. Dans les rues où je marche, quelquefois, je me dis : « C’est ici que je faisais ça » (ce matin : le tabac-presse de la rue du Cherche-midi où il m’arrivait d’acheter des cigarettes, mes vendredis de RTT, en sortant de chez Grasset, je crois que c’est là aussi que j’ai acheté le numéro d’Art Press dans lequel il y avait un article sur mon Steve Reich ou est-ce que je condense ?), en parlant au passé, comme si j’étais de passage et, chaque fois, il faut un certain temps avant que je me dise : « Mais, tu vis ici. » Oui, je vis ici.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.