comment 0

7.11.22

J’ai mal à la tête. Je préférerais dormir, mais j’écris. Pourquoi ? Ce matin, j’ai préparé un potage de légumes en écoutant une émission sur Kierkegaard et le Don Giovanni de Mozart. Ensuite, j’ai préparé une compote de pommes en écoutant la même émission. Un peu plus tard, j’ai regardé un film et puis je me suis endormi en le regardant. Pourtant, la critique était excellente. D’où vient le hiatus, me suis-je demandé au réveil, le gouffre béant qu’on constate très fréquemment entre la critique, élogieuse, et l’œuvre, nulle ? Est-ce que j’ai des goûts bizarres ou est-ce que les critiques racontent n’importe quoi ? L’acteur principal, disait la critique, avait obtenu un prix d’interprétation pour son rôle dans le film alors que son jeu est inexistant, que tous les personnages ont l’air déguisé, ce qui annule le réalisme affiché de la chose, que le film dans son ensemble rend un son désespérément creux, tout entier concentré qu’il est dans la vision du monde misérabiliste qu’il propose, esthétique zéro, néant de la pensée, autosatisfaction de la bonne gauche française. À Roubaix. FIN. Au moins, au moins quoi ? Je ne sais pas. J’allais dire que le cinéma hollywoodien, au moins, offrait du grand spectacle, mais ce n’est pas ce soi-disant spectacle qui m’empêchera de dormir, comme j’en ai fait l’expérience en regardant cet autre film, absolument sans queue ni tête, les Atrides perdus dans les sables planétaires du futur, au contraire. Au moins, aurai-je été anesthésié quelques minutes durant. N’était-ce pas cela que je recherchais ? Ne rien sentir, ne rien penser, n’être plus présent à moi-même ni au monde.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.