comment 0

14.3.17

14.3.17

Passé une partie de la matinée au siège parisien de la Société Anthroposophique pour consulter des œuvres de Rudolf Steiner dont j’ai besoin pour une blitz traduction que je m’apprête à faire (Imagination, inspiration, intuition et Mission cosmique de l’art — tout un programme). Je suis passé plusieurs fois devant cet endroit sans jamais y faire vraiment attention. J’entre, une odeur de cuisine m’accueille. Ici, les cerbères ont le sourire de dames âgées. Je ne dérange pas, me répond-on, mais c’est Nicole qui s’occupe de la bibliothèque (je crois que j’ai entendu Nicole). J’explique à cette dernière pourquoi je suis là, et elle me donne un classeur en m’expliquant que les titres sont rangés par ordre dans l’œuvre complète GA pour Gesamtausgabe et par ordre alphabétique dans le classeur. Je me débrouille et trouve les citations que je cherche en un temps record. En partant, elle me demande pourquoi je m’intéresse à l’anthroposophie. Je lui explique qu’en fait, je suis presque un voisin et que j’ai découvert Steiner en suivant un cours sur Joseph Beuys. Elle n’a pas l’air de savoir qui c’est, mais elle comprend que je ne suis pas un bon candidat au recrutement steinerien.

Mes Vans sk8 hi rouge préférées que je portais justement aujourd’hui pour aller rendre visite à Rudolf sont déchirées. Je cherche sur internet le même modèle en tissu couleur « Formula One », soit un rouge Ferrari qui me plaît particulièrement, mais ne le trouve pas. La couleur qui me convient le mieux est un bordeaux qui porte le doux nom de « Port Royal ». Je pense à l’Abbaye de Port Royal des Champs, à la maternité où Daphné est née. Mais évidemment, je divague : les Américains ont baptisé leur couleur « Port Royale ». J’enjambe l’abîme de médiocrité qui s’ouvre ainsi sous mes pieds et commande sur internet une paire à -25%.

En poursuivant mon exploration de quelques livres de Pàmies pour politique des havanes, je suis frappé par la puissance d’une image alors que tout dans sa prose semble aller précisément contre la force de telles images. Mais ce n’est qu’une impression : son écriture ne produit pas cette image malgré elle, au contraire, l’allure facile et légère, même dans les nouvelles plus graves, n’interdit pas d’ouvrir de vastes horizons, alors que souvent, la profondeur n’est qu’une apparence, qui ne masque qu’à grand peine la vacuité du propos. La littérature de Pàmies présuppose une conscience de soi aiguë, de ce qu’elle peut, de ce qu’on peut attendre d’elle.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.