All posts tagged “littérature

9.2.19

C’est vrai, je pourrais dire le contraire mais ce ne serait pas vrai, c’est vrai, certains jours, si je ne tenais pas ce journal, je n’écrirais pas et, c’est vrai aussi, c’est vrai qu’on peut tout reprocher au journal, de n’avoir pas de logique autre… Read More

18.12.18

Mais en fait, vous n’avez absolument aucun humour, ai-je eu envie de lui dire, la dernière fois que nous nous sommes « parlé », mais je n’ai pas osé, je n’ai pas osé lui dire la vérité, parce que j’ai besoin de lui, de ce qu’il peut… Read More

17.11.18

La page de journal que j’ai écrite, ce jour, je l’ai effacée, parce qu’elle n’était pas faite pour avoir été écrite, mais simplement pour être écrite. C’était en quelque sorte une performance. Toute négative. Mais une performance quand même. Tout négative puisque j’y disais tout… Read More

3.10.18

Ainsi, moins de vingt-quatre heures à Paris suffisent à me rendre malade. Preuve que mon métabolisme et l’écosystème de la ville ne font pas bon ménage. L’ont-ils jamais fait ? Je ne sais pas. Il faut bien croire que oui. Ou alors c’est la climatisation dans… Read More

13.9.18

L’immense majorité des écrivains, la rentrée littéraire, ils ne la verront jamais qu’à la télé, où des émissions convenues donneront la parole à de vieux croutons ou de jeunes louves, tous également assoiffées du stupre moqueur de la célébrité sans délai, et peut-être est-ce mieux… Read More

10.1.18

Sur la littérature. — La littérature, c’est l’écriture. Tout le reste n’est que littérature. Sur la littérature. 2. — Retient-on un orgasme ? Il traverse. Dévaste. Ou alors, c’est que personne ne jouit. Peut-être, après tout, peut-être. Peut-être que personne ne jouit. La démocratisation de la culture, la… Read More

30.12.17

Au départ, j’ai cru à un courrier anonyme. Il n’y avait pas d’adresse d’expéditeur au dos, c’était une petite enveloppe blanche renforcée avec du papier bulle, mais si fine, si légère, qu’on aurait pu se dire en ne regardant pas avec suffisamment d’attention qu’il n’y… Read More

22.6.17

Le paradoxe de l’histoire des grands hommes (l’histoire avec un grand H, comme on dit sans rire, aussi bien que l’histoire de l’art, de la littérature, de la musique, etc.) est qu’elle est racontée par des faibles, des petits qui n’ont ni l’envergure ni le… Read More

17.6.17

Davy Byrnes 21 Duke Street Dublin Au Davy Byrnes, le moins que l’on puisse dire, c’est que la moyenne d’âge est plutôt dégarnie, et les seuls qui aient encore quelques cheveux qui tiennent tous seuls sur la tête, ou ne soient pas totalement gris (et… Read More

3.6.17

Ce matin, je me suis réveillé vers 5h du matin. Je n’aime pas me réveiller avant l’heure — avant la sonnerie du réveil ou avant Daphné — parce qu’alors, je découvre devant moi un supplément de temps dont je ne sais pas quoi faire et dont, généralement, enfin,… Read More