comment 0

11.10.17

IMG_9520.JPG

Chercher une idée, c’est un peu comme essayer d’attraper un objet qui n’existe pas. Ou qui, s’il existe, ne se trouve pas à portée de la main. D’autant que Daphné s’y oppose et là, tu peux toujours essayer de rassembler ce qui te tient lieu de machine à fabriquer des idées (la fameuse pensée), tu ferais mieux d’aller courir, tu perdrais moins ton temps. Du coup, comme j’étais allé courir la veille, je suis allé marcher. Il faisait beau et chaud, et ça m’a fait du bien quand même je n’ai pas trouvé la moindre idée en chemin. Repris la traduction du second volet des aventures des araignées depuis plusieurs jours. Terrain connu, ce qui n’est pas une critique, au contraire, surtout que je crois que j’ai impérativement besoin de ça pour ne pas me perdre en ce moment. Depuis que j’ai fini la première écriture de l’histoire de la forêt, je cherche une idée pour un autre texte, idée que je ne trouve pas, d’où les mésaventures décrites ci-dessus, et l’impression d’avoir de la bouillie dans la tête ou quelque chose d’aussi peu ragoûtant quand c’est d’inventer par écrit quelque chose qu’on parle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.