comment 0

24.1.18

Peu dormi. Fièvre de Daphné — avec qui je passe ensuite la matinée cependant que Nelly travaille. Pas fatigué, non. Pas encore, peut-être. La nuit, durant les laps entre deux sommeils, écoute des fragments d’émissions radiophoniques sur Palerme, Naples, Trieste. Est-ce étonnant que, à peine arrivé, j’aie envie de partir déjà, d’aller voir ailleurs, dans une autre ville, si j’y suis ? Comment les fruits d’un pays suffiraient-ils si l’on peut avoir le pays même (les oranges et la Sicile, par exemple) ? Le désir d’être ailleurs — ce que j’appelle l’étrangement — pourrait tendre vers l’infini s’il ne se nourrissait du besoin quasi vital de découvrir un endroit où l’on serait chez soi, un espace plutôt qu’un lieu qui n’exprimerait pas la personnalité, non, ce n’est pas cela, mais où la personnalité trouverait à s’exprimer, non pour devenir enfin soi-même (comme s’il n’y en avait jamais qu’un, de soi-même — celui qu’on trouve à la fin n’est rien que le dernier dans l’ordre chronologique, il n’est pas le moi ultime métaphysique), mais pour laisser les membres se déployer, accueillir le paysage, non le refléter : épouser les contours du monde. De telles noces, l’idée qu’une ville puisse en être le lieu adéquat est sans doute une illusion constitutive de la sensibilité, une utopie réelle qui suit des pistes, des chemins et des routes, cherche sa place sur les places des villes que l’on aime, que l’on pourrait aimer, que l’on aimera.

Souvenirs d’endroits où nous serons heureux un jour.

IMG_0369

IMG_1751

IMG_0909

IMG_0879

IMG_0511

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.