comment 0

3.5.18

Le fantasme de l’absolu, la passion du sacrifice, la haine de la banalité, surtout quand, soi-même, on y est parfaitement étranger ; qu’on ne fait qu’incarner la doxa de l’époque, triste, violente, bête. L’absolu, vu de loin — le sacrifice, tout en sauvant l’intégrité de son petit corps rassis avant l’heure — l’état d’exception parce qu’on ne sait pas tout ce que le temps qui passe a de précieux, qui permet de faire, d’inventer, qui est nécessaire à toute invention digne de ce nom. Il faut aller vite, au pas de charge. Comment fait-on les œuvres ? En y consacrant sa vie. Autrement, on torche, on abat, on dilapide, on exécute, on défait.

Négativité du négatif.

Ce monde triste, violent, bête, qui ne semble même pas se décider à mourir enfin.

On pourrait passer le reste de sa vie à faire semblant, mais ça sert à quoi ? Mieux vaut déserter. Sauf que qu’est-ce que tu peux faire ? Pris entre tous les feux, ceux qui te disent que tu n’es rien et ceux qui te disent que vivre en soi suffit. Ou bien tu exploites ou bien tu végètes ? Et c’est tout ? Et entre les deux ? Enfin, même pas entre les deux. Surtout pas entre les deux. Débilité d’une telle alternative. Non, ailleurs, plus loin, autrement. Pour changer. Le manque d’imagination est déconcertant parce qu’il réduit l’horizon, fait de l’univers quelque chose de simple : Regardez, ce n’est pas plus compliqué que ça. Et le chaland esbaubi de bégayer devant un bon sens si bien accompli.

IMG_0901.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.