comment 0

28.5.18

Tout à l’heure, pendant que je courais, je me suis aperçu que cela ferait bientôt dix ans que j’ai publié mon premier livre. Un premier livre que, pour tout un ensemble de raisons, je n’aime plus du tout (je ne l’ai jamais relu, je parle de l’idée que je m’en fais, de ce qu’il représente pour moi, de ce à quoi je l’associe), mais enfin mon premier livre quand même. Octobre 2008. Dix ans pour me retrouver sans éditeur. Joyeux anniversaire.

Hier soir, vu Valhalla Rising, de Nicolas Winding Refn, version drone psychédélique au ralenti d’Ingmar Bergman, la découverte de l’Amérique vue comme descente aux Enfers par l’œil unique d’un dieu muet. Étonnant (euphémisme).

Commencé les Démons de Dostoïevki, non sans avoir sauté la préface de Marthe Robert, qui me semblait, qu’il me semblait ne pas devoir être lue, c’est tout. Même plaisir que pour Crime et châtiment, même si le temps du livre est plus long, les événements s’élaborant patiemment, dans une sorte de retenue pour commencer, sur le mode de la chronique, avec ce narrateur anonyme, qui prétend se contenter de rapporter les faits tels qu’ils se sont produits, mais avance plus profondément dans les personnages, toujours plus loin, toujours plus à fond, me semble-t-il. Évidemment, surtout pas traduit par Markowicz, qui m’avait dégoûté de l’Idiot (quel idiot).

Le corps et l’esprit : deux modes de présentation de la même non-chose — l’individu. Deux manières d’y référer.

IMG_6451.JPG

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.