comment 0

14.12.18

Quel pouvoir peut-il bien y avoir dans le pouvoir d’achat ? Je ne sais pas, mais j’y vois surtout une grande impuissance dont nous sommes tous victimes parce que nous sommes tous dans le même système monétaire, le même système planétaire et que les forces pour en sortir, pour le transformer de l’intérieur, plutôt, font défaut, et je dis aussi que je ne sais pas parce que, comme toujours, je pourrais me tromper, mais je ne l’ajoute pas toujours, je ne le précise pas toujours, parce que ce serait redondant et monotone, si j’étais sûr de ne pas me tromper, je le préciserais, mais ça arrive rarement ou à propos des aspects les plus domestiques de l’existence qui n’intéressent personne (même pas moi parfois). Le problème est peut-être là, d’ailleurs, que personne ne suppose jamais, quand même en son for intérieur, qu’il pourrait se tromper. Même ceux qui ne se trompent pas de fait devraient le supposer, surtout eux, même. C’est cette arrogance de l’opinion qui conduit au drame. Nécessairement, ça finit par arriver. Foncer les yeux grand ouverts dans le mur tout en niant qu’il existe, en affirmant que c’est bon, ça va passer, et après coup, prendre le deuil, faire des gestes symboliques, éteindre les lumières de la Tour Eiffel. Un peuple dont le symbole ultime est l’extinction de lampions, peut-il encore être tenu pour un peuple ? Y a-t-il jamais eu de peuple d’ailleurs, autre que celui qu’on forme par en haut et à grand renfort de contraintes ? Je ne sais pas. Je n’ai pas envie de le savoir. Je n’ai pas envie de répondre à ce genre de questions. Le problème, désormais, le problème, ce n’est plus la bêtise, mais l’admiration de la bêtise, ce n’est plus qu’on soit bête sans s’en apercevoir, qui pose problème, c’est qu’on soit bête et qu’on revendique cette bêtise, qu’on la proclame haut et fort. J’assume ! Comment est-on passé en un siècle et quelque de J’accuse à J’assume ? C’est une question qui me dépasse, j’en ai bien peur. Quand j’y pense, je me dis que c’est l’un des derniers soubresauts du mâle à l’agonie, un excès de virilisme du peuple des bandeurs mous — tu sens que c’est la fin, mais tu fais une dernière tentative : Oui, je suis bête, et alors ? j’en suis fier ; mieux vaut être bête que pas Français ! Mais est-ce vraiment ça ? Est-ce la fin ou le commencement ? Il faut toujours prendre les choses par les deux bouts, manipuler plusieurs possibles à la fois. Il m’arrive souvent de m’arrêter et de me demander : Est-ce que je me pose trop de questions ? Est-ce que je ne suis pas superchiant à la fin ? De n’être d’accord avec rien. Non, rien, non, ce n’est pas vrai, mais pas grand-chose. Sauf que la question, ce n’est d’être d’accord ou pas d’accord mais d’essayer de trouver quelque chose qui a du sens. Or, c’est le désert. Le grand désert du sens. Regarde autour de toi. Tu vas prendre parti pour qui ? Tout me paraît profondément débile quand j’y pense. Il y a 500 livres sur la table et il faut choisir parmi ce stock. N’est-ce pas débile ? N’est-ce pas fondamentalement débile ? C’est le pouvoir d’achat impuissant. Tu as le pouvoir d’acheter ce qu’il y a déjà. Tu as le pouvoir d’acheter de la mort. Rien d’autre. La vie est réduite à cette impuissance-là. Plus de pouvoir d’achat, plus de mort. Et on en demande encore. Qu’est-ce que je propose ? Si j’avais quelque chose à proposer, crois-tu que j’écrirais ? Les écrivains qui proposent des solutions sont des escrocs. Et des imposteurs. Il n’y a que les questions qui comptent. On ne se pose donc jamais trop de questions, n’est-ce pas ?

IMG_2018-12-13_15_06_38.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.