comment 0

9.8.19

Couru tous les jours depuis 15 jours, entre 5 et 10 kilomètres chaque jour, soit environ 95 kilomètres. Quand je n’en peux plus, je m’arrête, je rentre à la maison, je m’assois à ma table d’écriture, et j’écris. Ce n’est pas une mécanique, je crois plutôt que courir déclenche quelque chose, mais en fait, je n’en sais rien, ce pourrait être tout simplement le rythme que j’ai trouvé quelques jours après être arrivé ici. Je ne sais pas. Ce que je sais, en revanche, c’est que, pendant un temps assez long, j’ai cru que je n’avais pas de volonté, que je souffrais en quelque sorte d’akrasie (la faiblesse de la volonté, c’est-à-dire : video meliora proboque deterioraque sequor), mais je m’aperçois à présent que ce n’est pas vrai, ou bien est-ce que je ne souffre plus de cette sorte de maladie morale ? Mais comment me suis-je guéri ? Parce qu’il va de soi que, à supposer que je me sois guéri de cette maladie morale, ce dont je ne suis pas certain, quand même, en y pensant, je trouve que c’est hautement probable, je me suis guéri moi-même, je ne suis pas allé chez le psy, je n’ai pas pris un coach en développement personnel, ni d’antidépresseurs, je ne suis pas devenu bouddhiste, même pas végane, je n’ai pas changé de sexe non plus, non, ni d’orientation sexuelle, d’ailleurs. Est-ce que je me trompais, donc, est-ce que je ne souffrais pas de cette maladie morale ou est-ce que je souffrais de cette maladie morale dont j’ai fini par guérir ? Je ne sais pas. Mais comment aurais-je guéri de cette maladie si je ne me suis pas fait aider, comme on dit ? En travaillant sur moi-même, probablement. (Wittgenstein dit quelque part que la philosophie est avant tout un travail sur soi-même.) Parce que je me rends bien compte que ce que je ne parvenais pas à faire auparavant, désormais, je le fais, je fais preuve de discipline, une discipline personnelle que personne d’autre que moi-même ne m’impose, quand je prends une décision, je m’y tiens (j’ai décidé d’arrêter de fumer, j’ai arrêté de fumer, j’ai décidé de ne pas boire pendant un mois, au moins, je ne bois plus depuis que j’ai pris cette décision, je m’assois à ma table d’écriture tous les jours pour écrire, sans faute, ainsi de suite), je suis moins lâche, je crois, je ne fuis pas mon naturel, au contraire, j’essaie d’en faire quelque chose, quelque chose de bien, si possible, quelque chose que moi je juge bien, quand même je n’y parviendrais pas chaque fois que je le veux. Oh, je prends toujours trop de livres pour partir en vacances, mais je ne passe pas ces semaines sans rien faire, j’en tire quelque chose, que je n’aurais pas pu tirer ailleurs, pas pu tirer d’ailleurs, à une autre période, avec d’autres préoccupations. La volonté — du moins, ce que j’entends par là : quelqu’un qui ne souffre pas de faiblesse de la volonté —, la volonté n’est pas la rigidité (ce sont les cadavres qui sont rigides), c’est une force, qui pousse et qui s’alimente. J’ai couru 10 kilomètres sur la départementale, aujourd’hui, entre Illiers-Combray et St-Éman, où je suis sorti de la départementale pour aller à la source du Loir, que je ne suis pas sûr d’avoir trouvée, même si j’ai trouvé un point au-delà duquel j’avais l’impression que je ne pouvais plus aller, un endroit où j’ai dû arrêter de courir et marcher pour avancer, autour d’un étang, dans lequel quelque chose de suffisamment gros pour que je m’en émeuve a plongé sous l’eau quand il a senti ma présence, après les abeilles, je craignais le pire, mais non, je ne pouvais tout simplement plus avancer, alors j’ai fait demi-tour, c’est logique, et je suis rentré à la maison.

Je n’ai pas d’objectif (pas de projet). L’activité, c’est l’objectif.

IMG_20190809_140156__01.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.