comment 0

LXIV.

Feuilles de rien qui tombent
on dirait la pluie
songe d’une chance
impossible
pas besoin d’une phrase
entends-la
une odeur en suspens
une chose qui n’existe pas
un parfum n’est pas un objet
sur la ligne de flottaison
insensible
qu’est-ce que tu dessines ?
des steppes où nos pas se croisent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.