LXXIV.

Signes étranges de l’autre côté du pare-brise
à l’intérieur
c’est plus qu’une impression
les gens essaient de communiquer
mais c’est pire
me dis-je
que s’ils s’amusaient à communier
de l’autre côté du pare-brise
ce matin
les reflets sur la vitre masquent un peu le visage du vieil homme
chauve
barbiche postiche pour camoufler son infirmité
il redémarre
et moi
sans le regarder
le visage impassible
90% flegmatique
je lui adresse un doigt d’honneur.