comment 0

27.12.21

Dès que je me suis éveillé ce matin, j’ai eu envie de me rendormir. Et si le ciel semble se dégager à mesure que la journée avance, mon horizon à moi demeure inchangé. Tout ce que je désire est un profond sommeil. Qui m’absorberait totalement, sans rien laisser émerger de moi, longue plongée dans un noir qui m’apaiserait. Cette nuit, j’ai rêvé de moi. Je me trouvais dans une maison où je devais prendre la parole. Je me souviens que la pièce dans laquelle je devais m’exprimer (ainsi que la pièce à côté dans laquelle j’allais bientôt devoir me réfugier ; un salon et un bureau attenant) était pourvue de grandes fenêtres qui donnaient sur une vallée verte et ensoleillée. Je prenais la parole (je ne sais ni devant qui ni à quel sujet, tout cela m’échappe à présent, ne me laissant de ce rêve que la raison pour laquelle je dus me réfugier dans la pièce à côté) et, au bout de quelques instants, n’arrivais plus à m’exprimer clairement parce que le côté droit de ma lèvre supérieure était engourdi, comme anesthésié, ce qui m’empêchait de me faire entendre, les mots que je prononçais se transformant passant mes lèvres en une sorte de bouillie averbale, informe et incompréhensible. Je passai donc dans la pièce à côté afin d’attendre que cela passe et reprendre la parole, mais à mon retour cela se produisit de nouveau. Je passai donc encore dans la pièce à côté d’où finalement je me réveillai. J’avais la sensation que ma lèvre était engourdie comme dans mon rêve, mais ce n’était pas le cas. Quand j’avais la volonté de la bouger, mes muscles répondaient à cette volonté sans délai ni que j’ai à faire un quelconque effort particulier. Plus tard dans la matinée, je cherche un peu naïvement ce que pourrait signifier un tel rêve, mais ne trouve rien de concluant, de convaincant, d’approchant cet étrange sentiment d’anesthésie labiale. De toute façon, toute tentative d’explication, toute démarche d’interprétation serait ou trop simple ou trop complexe. Mieux vaut ne pas. Et ne retenir de la nuit que mon envie de dormir, mon désir du sommeil.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.