comment 0

6.2.18

Peu à peu, ma conviction se renforce que l’anonymat est le seul moyen de survivre, la seule façon d’exister qui permette de rester libre, d’écrire comme on respire ; l’anonymat, le secret, une forme de disparition souterraine, se cacher pour avoir quelque chance de devenir quelque chose qu’on puisse regarder en face, ne pas regretter d’être devenu. Le destin du nom propre est de servir de pâture au troupeau, à la grande masse qui cherche à tout prix à se faire un nom et qui, à défaut d’en avoir le pouvoir, dévore celui des autres. Mais le mot anonymat ne va pas — parce qu’il renvoie à la foule anonyme et non pas à l’individu qui choisit de ne plus faire connaître son nom, qui y renonce sous sa forme publique, qui ne peut pas s’en débarrasser, non — ce n’est pas d’ailleurs pas le but de s’en débarrasser —, mais préfère le garder secret. Disons alors anonymie. — Le destin du nom propre est d’être dévoré par des hordes d’écervelés qui n’ont pas assez de personnalité — qui ne sont pas suffisamment des personnes — pour exister par eux-mêmes, et trouvent un moyen de subsistance dans la dévoration de l’Autre. « Céline souffrait d’impuissance sexuelle », a ainsi déclaré Lucette Destouches, 105 ans, veuve du grand écrivain de son état, à Grégoire Leménager, journaliste littéraire de profession. Qui peut désirer finir ainsi, comme un vulgaire quartier de viande éternellement crue pour tous les vers du futur ? L’abjection le dispute à l’obscénité pour faire les gros titres et alimenter la chronique d’une immense proctologie culturelle. Bêtise banale qui règle et rythme nos vies. Emprise ordinaire à laquelle il faut s’efforcer d’échapper.

Je ne veux plus rien écrire. Que des poèmes inconnus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.