All posts filed under “R.A. Singleton

une constellation

Extase au prix du marché.Il n’y a pas plus de vérité iciqu’au fin fond de la galaxie.Ton corps est comme une constellation,et je cherche avec mon ontologie binairecomment en faire faire le tour.Je pense au mot sanctuaire,et m’étonne qu’il puisse encore passer le pasd’une bouche.Ce… Read More

admirateur érectile

La lumière de la salle de bains— blanche à contre-jour —illumine ton derrière aux minces courbes.Gracile, tu jettes un pas de danse vers la cabine de douche,et loin de moi (trop), admirateur érectile,photographique.Ne fût le réveille-matin,j’eus passé la journée ainsi,dans les songes de mes systèmesmétaphysiques,… Read More

d’autres obsessions

Ton pouls contre le mien,et la marque rouge urticaireque ta barbe laisse au creux de mon cou.J’ai beau me dire, tu sais, je n’en aurai jamais assez,je sais qu’un jour tout sera fini.Et mon regard quittant ton regard pour la dernière fois,pourrais-je considérer ton corps… Read More

ce poème est mauvais

Les milliards de pages qui me séparent encore de la vérité,n’y a-t-il que moi qui daigne y songer ?Où est-ce que tout le monde est passé ?Dans quel recoin sinistre de l’éternité ?L’univers en extension, j’en suis sûr,a le goût de ton con,et je me… Read More

de ruines

Dans les marges de moi-même,il y a des messages cryptésque je ne comprends paset, sur les écrans, des signes qui m’échappent,— je n’entends rien —et tout, tout me semble si insaisissable,comme toi, qui te refuses à me parler,et tous ces symboles qui refusent de se… Read More

les nœuds de nos mains

Quand des bêtes innombrables auront mangé mes yeux,penseras-tu à moi ou simplement que je suis devenude la viande ?Bipèdes sans plus d’esprit, si nos pas sont de géant,comment se fait-il cependant que tout nous adresse au néant ?Je contemplais depuis trop longtemps peut-êtreles fossettes au-dessus… Read More

antiques orgies

Barbarismes sur le dancefloor.All’erta !Ici, le bruit de la confusion ne se distingue pas du silence :il ne révèle rien.All’erta !Tout vibre,tout se dilue,tout va bien.Nos euphories sauvages ont la saveur stupreuse des antiques orgies,quand le philosophe le plus laid allait se coucher le dernier… Read More

amants

Mon image étrange dans ton image étrangerépand son vernis noirâtre sur ton passage(rémanence lapidaire de lors que nous étions amants).Automne non pas triste dirais-je, maisdouces langueurs obsédantes et amples.« Depuis quand me mens-tu ? » interroges-tu pour me brusquer,et moi je te réponds : «… Read More

statues de corail

Pluie sur tes yeux qui sont le monde,compte les jours depuis que plus.Je suce tes doigts de terre aride,et guette la mémoire furtive de l’impiété.Les dieux sont morts dessous la mer,statues de corail au sel blanchies,à-plats de bleu au ciel trop pur,ton sexe nu est… Read More

ton souffle

Garçon de joie et fille de jour —amour rime avec n’importe quoi.Ton souffle sur ma nuque m’étouffechaque fois que tu me manques.Pas heure sans que j’estimetout le mal qui me sépare de toi.Garçon de joie et fille le jour. — R.A. Singleton