All posts tagged “poème

comment 0

18.2.18

Settimana povera. — Celle qui vient. Cette nuit, réveil de Daphné. Deux fois. D’abord, Nelly se lève, et puis moi. Ensuite, après mon tour, quand elle s’est enfin rendormie, impossible de trouver de nouveau le sommeil. Pense alors à des phrases, des bribes de phrases… Read More

comment 0

15.2.18

Parfois, je ne comprends pas grand-chose. Parfois, même, je ne comprends rien du tout. Je n’ai souvent rien à dire. Alors je me tais. Ça ne fait pas de moi quelqu’un d’extraordinaire, au contraire, mais de toute façon, ce n’est pas ce que je veux… Read More

comment 0

9.2.18

Ne lire que des poèmes qu’on ne comprend pas. Faire une manière de morale avec ça. J’allais dire de renoncement. Mais si tu renonces à la facilité — à ce qui te semble immédiatement lisible parce que c’est en fait la répétition de phrases mille fois… Read More

comment 0

8.2.18

Non domandarci la formula che mondi possa aprirti, sí qualche storta sillaba e secca come un ramo. Codesto solo oggi possiamo dirti, ciò che non siamo, ciò che non vogliamo. — Eugenio Montale Mars à Gênes. Pour voir l’hiver finir et le printemps commencer ? Peut-être.… Read More

comment 0

7.2.18

Rien à haïr aujourd’hui. Et pourtant, pas de panne d’électricité. J’écris des poèmes dans mon carnet et je sors me promener, dans la ville tout d’abord, et puis sur la plage. Le vent souffle, claque l’air dans le ciel bleu pur de la Méditerranée. La… Read More

comment 0

8.9.17

8+9=17 lundi matin tu te demandes par où commencer par effacer les traces ou contempler les affres les havres de paix couverts de galets les havres de paix couverts de galets havre de paix tu peux toujours crever havre de paix tu peux toujours crever… Read More

comment 0

3.5.17

Rue de Fleurus, à quelques dizaines de mètres de là où Gertrude Stein vécut au début du siècle dernier, une femme baisse son pantalon en plein milieu du trottoir et défèque. Les gens passent, qui font la grimace. Tout en faisant son affaire, elle leur… Read More

comment 0

Méduse médusée

même les chiens jaunes gardent le souvenir ému de leur première fois leurs assauts hésitant sous couvert de tics essaimés dans le vent et les puces dont la rengaine entêtante se fait l’écho à tout bout de champ même les astres volages s’écrasent par terre… Read More

comment 0

Un missile, une missive

un missile, une missive des utopies qui s’égosillent à vau-l’eau un missile, une missive dans le vide des tubes cathodiques l’après-midi un missile, une missive un messager de l’apocalypse en réseau un message, un homme-fusée sur la route des vacances cet été chaque jour est… Read More

comment 0

Tout fors toi

des courants d’air sans plus que l’espoir du bord des volte-face à la gomme pour camoufler les restes des mots d’amour insensés dans l’idiome des perdants pendant que la galerie amusée te nargue des villes qui s’enfoncent dans le désordre des rêves des mages agacés… Read More