All posts tagged “poème

comment 0

27.6.18

Courir, mais comme face à un mur. Non, en fait, le mur n’est pas là devant moi quand je cours mais il est là devant moi quand je cours. Difficile en ce moment de continuer de mettre des mots sur les choses. D’autant que ce… Read More

comment 0

1.6.18

L’insaisissable sommeil de Daphné. L’écouter parler à un moment ou un autre de la nuit entre trois et quatre du matin alors que tu voudrais dormir. Mais à quoi bon forcer les choses ? C’est ce que tu te dis à ce moment-là de la nuit… Read More

comment 1

24.5.18

Recopié les pages de poèmes dans le carnet gris en écoutant les Triadic Memories de Morton Feldman par Marylin Nonken. Sorte d’état second de l’écriture automatique, sans lire, déchiffrant l’écriture manuscrite plongée dans l’écoute sans écoute, le son plutôt que la musique. Pause pour préparer… Read More

comment 0

5.5.18

Ce n’est pas que je ne souhaite pas être en phase avec mon époque, c’est que je n’y parviens pas. La nuance est de taille. C’est peut-être exagéré. Sous de nombreux aspects, en effet, mon existence est parfaitement en phase avec mon époque. Mais théoriquement,… Read More

comment 1

11.4.18

46 pages de poèmes dans le carnet gris. En un sens, je crois que c’est ce que j’ai fait de mieux. — Depuis quand ? — Depuis toujours. Depuis ces jours où j’écrivais dans des carnets des aphorismes qui devaient changer le monde et qui m’ont… Read More

comment 0

28.3.18

Pourquoi est-ce que tout le monde a tendance à penser que la vérité est unique ? Hier soir, en parlant de Bukowski avec Nelly, on se disait qu’il y avait une grande vérité dans ses poèmes. Mais justement, si je dis qu’il y a une grande… Read More

comment 0

27.3.18

Le monde dans lequel Daphné est née est pire que celui dans lequel nous sommes nés, Nelly et moi. C’est ce que j’ai dit à Daphné, ce matin. Ce qui rend notre responsabilité encore plus critique — responsables que nous sommes de l’avoir mise au monde,… Read More

comment 0

16.3.18

Ce matin, après avoir conduit Daphné à la crèche, j’ai filé la métaphore du barrage contre le fascisme. Et puis, je suis allé courir. Avec le soleil qui commence déjà à taper. 7 km en moins de quarante minutes. Pas trop mal pour un vieux… Read More

comment 0

14.3.18

Les histoires américaines sont devenues universelles. Et si moi, elles ne me parlent pas, est-ce que je suis trop particulier ? Ou est-ce que les récits universels signent toujours de nouveau la mort de l’âme ? Bien sûr, l’âme en tant que chose n’est guère plus qu’un… Read More

comment 0

2.3.18

Orage de grêle, ce matin. Pourtant, en ouvrant les volets, un peu avant, le ciel était relativement clair pour un ciel nuageux. Et puis, presque imperceptiblement, il est devenu noir, gris ardoise, a dit Nelly, presque bleu, ai-je dit, pour ma part. Bientôt, le billes… Read More